Religions mondiales et christianisme




Home
Bienvenue
Livres de Gerda Johst
Actuelle communications
Liens
MÈlange
Archives
Contact
Contact

Dieu veut que les êtres humains de la Terre croient tous aux Evangiles.
Mais les croyants des autres religions du monde ont eu également un regard
sur les secrets de la Création. Quelle beauté ne trouve-t-on pas dans
l’enseignement de Bouddha! De même la grande religion de l’Islam est pour
Dieu une puissante source de force. Les croyants de cette communauté sont
soumis à Dieu et humbles, ils sont ouverts aux rayons du Ciel. Tous les
esprits éclairés, tous les voyants honorés de la grâce divine et les prophètes
ont eu des visions du monde de l’Au-delà. Cependant, il n’a pas été possible
de dévoiler toute la vérité à chacun.
Il est temps pour les croyants de la Terre de réunir, dans une grande
religion d’amour, la "vérité" qu’ils annoncent tous dans leur religion.

Que les initiés se disputent pour de petites différences d’interprétation
de leurs religions est un non-sens. Chacun devrait respecter l’opinion de
l’autre qui prie Dieu à sa façon et remplit selon Lui les lois de l’humanité.
Personne ne devrait croire qu’il est plus informé, meilleur et mieux initié
que les autres.

Toutes les époques de l’histoire humaine ont eu leur haute culture;
toutes les cultures ont eu leur croyance en des dieux, et toujours Dieu se
trouvait au-dessus, comme Esprit supérieur, regardait Sa création et
influençait Ses êtres humains autant que les courants du Ciel le
permettaient.

Tous les grands esprits ont reconnu que le sens de la vie ne se bornait
pas à notre seule présence sur terre. C’est également une vérité générale
résultant de l’expérience que les âmes ressuscitent et ne restent pas dans le
corps terrestre. Les anciens fondateurs de religions et ceux qui les ont
maintenues, ont pris leur mission très au sérieux et considéré l’éducation de
leurs contemporains comme une nécessité. A la connaissance de la survie de
l’âme, on liait le désir d’améliorer les êtres humains dans leur vie d’ici-bas.

On s’efforcera maintenant de renforcer les ressemblances des religions
et d’amenuiser les différences. L’arrogance, héritée des siècles passés par les
individus où par les communautés envers ceux qui ont une autre croyance,
doit être abandonnée.

Ces indications devraient affirmer la foi que vous avez gardée; mais
aussi vous imposer d’importants commandements.

Vous tous qui vous nommez chrétiens, devriez considérer comme un
devoir commun de trouver le chemin de l’unification, de l’union de vos
groupes religieux divisés. Libérez-vous de vos ambitions et de vos
prétentions lorsqu’il s’agit de Dieu. Cherchez le dialogue. Trouvez dans la
connaissance des Saintes Ecritures et leurs principes un enseignement valable
pour tous les croyants.