Lutte contre les maladies par l'aide spirituelle de Sixte




Home
Bienvenue
Livres de Gerda Johst
Actuelle communications
Liens
MÈlange
Archives
Contact
Contact

Le premier des esprits célestes que j’aimerais vous présenter est très
puissant et pour vous tous un très, très important maître des étoiles. C’est
l’ange du destin sur le rayonnement qui s’étend sur vous depuis la
constellation du Poisson. Son nom est Sixte.

C’est un fils de Dieu sévère et imposant l’obéissance. Son apparence
est noble, maintenue dans la beauté désirée par notre Créateur. Son visage
est d’une telle noblesse que son apparition au sein du cercle des dieux est
chaque fois un évènement frappant. Ne vous représentez pas les “dieux des
étoiles” comme les anges de vos livres d’images. Les anges du destin
ressemblent davantage aux dieux décrits dans l’ancienne Grèce et pourtant
ceux-ci ne sont que de faibles exemples de la beauté noble des fils et des
filles de notre Dieu. Une clarté s'étend sur eux et se reflète dans chacun
d’eux.

Ainsi, imaginez Sixte comme une apparition très masculine, ayant
une expression noble. Ses yeux qui, dans les moments heureux, brillent
chaleureusement, sont surmontés d’épais sourcils broussailleux. Sa bouche
montre une âpreté sévère contrastant avec la chaleur de ses yeux. Lorsque
Sixte s’enflamme de colère, ses yeux jettent alors des éclairs dont aucun de
ceux qui l’ont contrarié ne peut s’échapper.

Sixte est le plus grand médecin du monde de l’Au-delà. Nous n’avons
pas de maladies, pas de bacilles, pas de virus, mais nous avons pourtant des
médecins. Ceux-ci s’occupent particulièrement dans le monde des étoiles en
tant que conseillers spirituels dans des domaines que je ne peux pas vous
révéler ici et d’autre part ils sont nécessaires pour la Terre.

Il y a un certain service de forces spirituelles que vous ne connaissez
pas. Vos médecins sont souvent sous l’influence des pensées de ces aides
spirituelles. Ceux-ci donnent des indications par intuition dans l’esprit de
leurs protégés. Ils agissent comme les anges gardiens auprès desquels ils
sont et par lesquels ils sont sollicités en temps voulu.

Si cependant, les médecins de la Terre sont impurs spirituellement,
s’ils ont des caractères médiocres et se laissent guider par de bas instincts,
s’ils sont impies, froids dans leurs sentiments et s’ils placent leur propre
bonheur terrestre au-dessus des besoins et des peines de leurs malades, ils se
ferment aux rayons divins. Je l’ai déjà dit une fois: seul un récipient ouvert
peut être rempli.

Mais il n’y a pas que les médecins qui reçoivent l’assistance de telles
aides. Chacun de vous peut implorer la guérison spirituelle. Celle-ci se
produit à l’unisson du traitement médical terrestre.

Il existe des sectes qui refusent l’intervention médicale, car ils pensent
que toute maladie vient de Dieu, et qu’elle doit être acceptée. Ces personnes
sont dans l’erreur. C’est Dieu qui a donné l’esprit aux êtres humains qui les
a édifiés dans leurs connaissances scientifiques. Dieu ne peut désirer que
l’esprit soit inutilisé. Son ambition est d’amener les âmes humaines à la
plus grande maturité. Si donc des gens refusent de laisser opérer leurs
enfants, ou eux-mêmes, là où ce serait la seule chance de survie, ils privent
Dieu de la maturation d’une âme.

L’abandon au destin est seulement nécessaire lorsque tous les moyens
terrestres et tous les moyens spirituels échouent. Ce n’est qu’alors que l’être
humain doit s’abandonner à son sort.

Si votre santé est déficiente, voyez comme d’habitude vos médecins.
Si vous vous trouvez en traitement médical, ouvrez-vous en même temps
aux forces spirituelles guérissantes du Ciel. Nous avons constaté des
millions de fois que les êtres malades s’abandonnent au destin dans une sorte
d’anxiété paralysante. Ils se sont tellement éloignés de la foi qu’ils ne
pensent plus du tout à prier. Ils sont exclus du cercle des personnes en
bonne santé et, par peur et par soucis se préparent, en plus de leur maladie,
des nuits sans sommeil tout à fait superflues.

Les malades du cancer (ou autres maladies graves) se trouvent dans le
plus grand désespoir. Ils se comportent tels des naufragés qui n’osent pas
ouvrir les yeux pour chercher à l’horizon les possibilités de sauvetage. Ils
sont - après avoir entendu le diagnostic médical: cancer - comme frappés de
la foudre et décontenancés en face de l’épouvantable nouvelle.

Ce qu’on entreprend pour guérir le disfonctionnement des tissus est
considéré, vu de loin, comme juste. Le tissu dégénéré doit être enlevé.
Pourtant la peur d’une nouvelle évolution de la maladie persiste. C’est
justement cette peur qui favorise la maladie. Ecoutez comment vous devez
vous comporter dans de tels cas:

Dans le royaume des étoiles, un médecin puissant se trouve à votre
disposition. Si vous vous trouvez alités et malades, ne vous abandonnez
pas à la peur. Faites confiance à l’aide des étoiles qui vous sera accordée de
grand cœur, si vous suivez mes instructions. Ne vous abandonnez jamais à
l’idée qu’une maladie est incurable. Les plus graves maladies peuvent être
guéries; si ce n’est par la médecine terrestre, ce sera alors en accord avec les
méthodes de guérison terrestres divines et spirituelles.

Si un médecin abandonne un cas en le considérant sans espoir, c’est
qu’il n’est pas assez uni à Dieu. Je ne parle pas de ceux qui sont déjà
mourants, mais de malades qui portent encore en eux l’esprit vital et la
fraîcheur. Le corps spirituel en vous ne peut pas être atteint par les maladies
ou les blessures terrestres. Il reste sain dans le corps physique malade.
Lorsque Sixte ou un médecin spirituel envoyé par lui vous traite, voici
comment il procède: il éclaire dans votre corps spirituel l’organe qui
correspond à l’organe qui est malade dans votre corps physique. Par le
rayonnement renforcé de l’organe spirituel ou de toutes les parties du corps
qui sont menacées, votre corps affaibli se relèvera. Les cellules sont
fortifiées à nouveau, la circulation du sang est réactivée, les forces de
résistance augmentent et une purification s’ensuit.

Ceci est le secret de mes guérisons miraculeuses auxquelles j’ai procédé
en tant que Fils de Dieu sur Terre: j’implorais du Saint Esprit les forces de
guérison les plus puissantes. Ma prière était entendue et exaucée.

De nos jours, les êtres humains se sont détachés de Dieu et se sont
coupés des merveilleux courants d’aide que le cosmos est prêt à donner.
Vous vous trouvez à un stade de l'évolution qui conduit au travers d’une
crise grave à la maturité . Les nations de la Terre s’opposent encore les unes
aux autres dans de durs combats. Elles provoqueront encore de graves
blessures. Mais ce temps touche à sa fin. Une nouvelle ère s’ouvrira, où
l’union des âmes à Dieu permettra l’élévation de l’humanité.

La préparation de l’ère de l’union humaine avec Dieu commence
maintenant. Que chacun s’éveille de sa léthargie et se dirige vers ce but
élevé! Dans chacun de vous, il y a une antenne qui peut capter les courants
de Dieu. Remettez-la en service. Donc, même si les rapports entre grandes
puissances sont encore en effervescence, s’il y a encore des combats dans
diverses parties de la Terre, que chacun soit assuré de sa liaison sacrée avec
Dieu. Cette liaison lui donne tout personnellement la plus grande aide
vitale.